COMPAGNIE BADALUCO Spectacles vivants

Actualités

La Compagnie Badaluco rassemble des artistes issus de la musique, de la chanson et du théâtre : Serge Pesce, Jean-Luc Bruyas, Fabrice Gaudé et Bruno Desbiolles.

Compagnie : structure où les personnes font quelquechose avec quelques-uns.

Badaluco est un mot d’italien populaire qui désigne un rêveur, un badaud, un poète.

Badalucco est un village de Ligurie occidentale.

Bada ! « fais attention ! », toujours en italien.

Bader, regarder comme un badaud, admirer. Forme pronominale à Nice : « Il me bade »

Dans cette compagnie, l’un jouait de la guitare est l’autre ne jouait rien. Il écrivait, disait des poèmes et chantait.

Ils se retrouvaient dans des formes scéniques ou s’allient la musique et les mots : conte musical, symphoniette pastorale, poème lyrique orchestré, oratorio pour une pierre qui roule, tour de chants…

Jean-Luc Bruyas et Serge Pesce croisent leurs chemins d’auteur-compositeur-interprète depuis longtemps.

La compagnie c’est souvent la compagnie des hommes. Badaluco manque de femmes-créatrices. Aucune n’a collaboré à un projet quelquonque. Ne tient qu’à nous de nous ouvrir et à elles de venir.

Etre artiste de spectacle vivant de la classe moyenne au 21ème siècle signifie toujours beaucoup de travail pour peu de revenus. Or, nous restons attachés à la dragonne du salaire quelle que soit la nature de la structure d’accueil :

de l’auto-production à l’intérieur d’une tente collective de 30 places aux salles de jauge moyenne, voire aux scènes de festivals.

Dans le cas d’une production théâtrale comportant une distibution conséquente, où la scénographie stucture la pièce et où l’auto-production devient hors de propos, la compagnie Badaluco assure le travail de mise en scène et de direction d’acteurs dans le cadre d’une résidence de compagnie en création.

Badaluco est une entreprise de spectacles à géométrie variable et à haute valeur culturelle ajoutée.

Pour chaque projet ou réalisation la cohérence repose sur une base contemporaine « ressources-besoins-délais », avec à son sommet les risques. Une pyramide :

Ressources  humaines et financières : celles de la compagnie.

Besoins : proportionnés à la représentation souhaitée.

Délais : de la semaine suivant la demande à 2 ans.

Risques : depuis l’inertie jusqu’au fiasco.

Cinq spectacles sont disponibles en création immédiate. Pour deux autres nous lançons un appel à coproduction-collaborative.